Recherche

Interview de Kause 4 Konflikt

Kause 4 Konflikt

Dans le genre mixe parfait entre la hargne du Hardcore, la puissance du Death et la férocité du Thrash, « No Better Friend - No Worse Enemy », le premier opus du super-groupe KAUSE 4 KONFLIKT, fait dorénavant office de référence. L’escadron français répond aux questions de Metalland avec la rapidité et la précision d’un coup machette dans la nuque !


Salut KAUSE 4 KONFLIKT ! J’aimerais savoir quelle a été la genèse du groupe, vu que les quatre membres sont issus d’autres formations (actives ou non) ?
Ok. Trois membres de KAUSE 4 KONFLIKT officiaient auparavant dans la formation PSORIASIS. Quand le groupe a annoncé sa cession d’activité, un nouveau projet s’est dressé en sous-marin. Membres d’OTARGOS, NO RETURN, PSORIASIS, OLC SINNCIR : cette réunion a donné naissance au fondement de K4K. Ce nouveau projet est devenu un dossier prioritaire, le crew de KAUSE 4 KONFLIKT s’arrange pour pouvoir assurer ses engagements auprès des autres formations, et jamais le corps K4K n’a été ou ne sera présenté comme un projet parallèle !

Le concept militariste qui sert de base identitaire à K4K a-t-il été établi dès le début du projet ou est-t-il venu en cours de route ?
C’était très clair dès le départ. C’est ici une identité et un concept album que le corps K4K souhaitait dévoiler. Un message d’actualité sensé, qui change des fabulations, et des thématiques stéréotypées que l’ont entend sur la guerre au travers des médias, ou des autres groupes de musique !



Pas de démo, ni de EP, vouliez-vous d’emblée marquer les esprits avec un album complet ?
Nous avons passé un peu plus de deux ans à jouer, écrire, enregistrer, presser et dévoiler ce premier album. Nous avons privilégié le live plutôt que de vouloir sortir immédiatement un EP sans même avoir tourné un minimum, cela aurait repoussé encore plus loin la sortie de No Better Friends – No Worse Enemy. Nous sommes tous des enfants de la prestation live et il était impossible, au sein de nos rangs, de ne pas monter sur scène une fois un premier set en place. Nous aurions pu, effectivement, dévoiler un EP au format numérique, mais nous avons préféré attendre, conquérir du terrain, faire grandir la K4K ARMY afin de sortir un vrai support physique avec un final complet, car nous sommes de la vieille école et nous croyons aveuglément au charme du support CD !

Comment s’est passée la composition de No Better Friend – No Worse Enemy ?
K4K a travaillé ardûment durant 18 mois sur des prémaquettes Cubase, toute la composition et les arrangements ont été préparés en amont en studio de répétition et à domicile. L’intégralité de l’enregistrement, quant à lui, s’est déroulée pendant un mois au Drundenhaus Studio sous la tutelle de Xort (ULTRA VOMIT, SETH, ANOREXIA NERVOSA)

Chacun y a-t-il participé ?
Chaque membre y participe à sa façon, des premières bases solides de composition sont proposées, s’ensuit un travail collectif en répétition pour finaliser chaque titre avec les idées de chacun.



Le thème de la guerre est souvent utilisé dans le Metal (BOLT THROWER, SODOM, MARDUK...), comment l’abordez-vous dans vos textes ?
Trop souvent la thématique de la guerre est utilisée de façon grossière, et n’est réduite qu’à ses attraits les plus "spectaculaires". La guerre possède de nombreuses facettes, et KAUSE 4 KONFLIKT ne voulait pas, comme beaucoup le font, se limiter à parler de feu et de sang !

Malgré la forte identité visuelle qui vous sied à merveille, je trouve l’artwork de XXX plutôt sobre. Vouliez-vous un design aussi direct et sans fioriture que les neuf morceaux de l’album ?
KAUSE 4 KONFLIKT ne cherche pas forcement à illustrer tous ses propos à l’aide de clichés militaires. Nous travaillons nos visuels pour qu’il y ait une cohérence entre eux, et notre simple sigle K4K était la solution la plus fidèle pour illustrer notre Offensive Warcore !



Quels sont les groupes références au sein de KAUSE 4 KONFLIKT ?
Je ne pense pas qu’il y ait un ou des groupes références à citer au sein du corps KAUSE 4 KONFLIKT. Notre escadron a certes ses préférences sur divers groupes ou styles musicaux, et autres que celui du style "metal". Nos inspirations ou influences peuvent venir bien au delà de la musique. L’actualité, les films ou bien tout simplement nos pensées, nos visions des choses peuvent servir de références.

La production de No Better Friend – No Worse Enemy est véritablement réussie, comment s’est fait le choix du Drudenhaus Studio de Neb Xort ?
No Better Friend – No Worse Enemy a été intégralement produit et réalisé au Drundenhaus studio sous la tutelle de Xort en février 2013. Si KAUSE 4 KONFLIKT a décidé d’enregistrer au Drundenhaus c’est parce que la patte naturelle des productions de Xort nous plaisait ! C’est un technicien hors pair et un passionné sans limite qui a énormément d’idées et qui est toujours de bons conseils. Nous sommes bien évidement pleinement satisfait de cette collaboration.

L’album sort sur le label Built To Rock dont la première sortie a été le Heretic Live d’OTARGOS. Qui est à l’origine de cette structure ?
Built to Rock est une structure que nous avons montée il y a quelques années. Une sorte de Klonosphere à plus petite échelle. L’Heretic Live d’OTARGOS a été la première sortie il y a quelques temps effectivement.
KAUSE 4 KONFLIKT voulait rester totalement indépendant sur ce premier opus, voilà pourquoi nous n’avons fait aucune démarche de Label. Nous savons bien évidement, qu’avec les temps actuels, la signature d’un premier album, malgré le palmarès du line-up, aurait été peine perdue. Nous estimons aussi que nous sommes capables de forger nous même notre nom sur l’hexagone.
Peut-être plus tard, le corps K4K songera à approcher de plus grosses structures pour conquérir de nouveaux territoires.



Vu la forte imagerie que dégage le groupe, est-ce qu’un clip est en prévision ?
C’est un projet qui nous tient à cœur, l’heure est à la négociation.

Une tournée est-elle prévue pour la promotion de No Better Friend – No Worse Enemy ? Combien de dates avez-vous effectuées depuis la formation du groupe ?
Nous travaillons justement avec la structure Built to Rock là aussi pour le booking, plusieurs dates promos sont déjà prévues et d’autres à venir pour 2014. Je n’ai plus les chiffres en tête mais K4K a effectivement enchainé une grande série de concerts sur l’hexagone.

En rédigeant cette interview, je viens tout juste de voir qu’Alex a quitté OTARGOS. Est-ce pour se consacrer uniquement à KAUSE 4 KONFLIKT ?
Non absolument pas, c’est un choix personnel pour diverses raisons.

Merci à vous, je vous laisse le mot de la fin ?
N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur.

Tankkore
13.10.2013