Recherche

Interview de Möbius

Möbius

Après la magnifique prestation de MÖBIUS, un groupe de metal progressif français qui a fait la première partie du concert de LEPROUS au Ninkasi le 05/11/13, je tenais à les rencontrer pour en savoir plus sur eux. A la fois modestes et mystérieux, ils n'ont pas encore fait parler d'eux mais semblent bien lancés pour cela. Nous voilà au chaud dans un salon de thé du vieux Lyon pour interviewer trois membres du groupe : Héloïse la chanteuse, Julien le bassiste, et Adrien le batteur et compositeur.


Parlez-moi de votre groupe et de votre formation.
Notre groupe a été formé fin 2011 à l’île de la Réunion. Nous étions 3 : le guitariste Anthony, le claviériste Guillaume, et Adrien, le batteur. Notre projet musical a démarré par un groupe de reprises, principalement issues du Metal symphonique et progressif (NIGHTWISH, DREAM THEATER). On a par la suite poursuivi nos études sur le continent. C’est là que l’on a rencontré Héloïse et Julien pour compléter notre formation. Dès lors, on s’est immédiatement mis à travailler les compositions dans l’objectif de faire des concerts au plus tôt.

Pourquoi ce choix de se spécialiser dans le progressif ?
C’est un des styles de musique que l’on écoute le plus. Il nous donne la liberté d’intégrer différentes ambiances, différentes sonorités. Dans le Metal, ça reste un des genres les plus ouverts, que ce soit en termes de rythmique, couleurs ou intensités. A nous 5, on écoute à peu près tous les styles de musique, le progressif s’est imposé naturellement dans nos compositions.

Qui se charge des compositions ?
Essentiellement, Adrien et Guillaume. En général l’un des deux propose une chanson instrumentale assez complète. Les idées de chacun se greffent ; globalement tout le monde est "arrangeur". Au niveau du chant, c’est Héloïse qui s’en occupe intégralement, que ce soit au niveau du texte ou de la mélodie.

Vous avez produit combien de titres ?
Pour le moment, nous avons publié une démo de trois titres, disponible en téléchargement libre sur Bandcamp. Ces trois titres sont issus de l’EP sur lequel nous sommes en train de travailler. L’enregistrement pourra démarrer lorsque l’on aura trouvé notre second guitariste.

Pourquoi avoir choisi MÖBIUS comme nom ?
Lorsque l’on a réfléchi à un nom du groupe, MÖBIUS a été parmi ceux dont la consonance plaisait à tout le monde. Le ruban de MÖBIUS est un ruban à une seule face. C’est une aberration mathématique, quelque chose d’inexplicable et d’impossible, mais néanmoins il existe. Cette idée d’absence de limites et "d’infini" nous plaisait bien, c’est pourquoi on a retenu ce nom !

De quoi parlent vos chansons ?
L'idée de base était de proposer une histoire simple dans un univers imaginé (avec une métaphore philosophique) comme prétexte pour composer (avec l'idée que ça stimulerait l'imagination). Puis le projet a pris de l'ampleur avec l'arrivée de Julien et Héloïse. Composition du chant, des nouvelles lignes de basse, plus de com' (Facebook etc...) puis une démo, des live de prévus et un album à venir. Le concept album demandait donc à être un peu plus étoffé. Globalement, l'histoire explore les dérives et les bénéfices de la Raison comme héritage culturel (grec). L'album dépeint à travers l'histoire d'un personnage l'enchevêtrement de problématiques modernes : sur la dignité humaine, sur le sens et la valeur de la vie et sur la lutte pour la reconnaissance. On traite de trois thèmes généraux, la sexualité, la mort et la soumission au pouvoir quel qu'il soit.

A quel rythme vous répétez ?
On essaie de répéter 2-3h par semaine et parfois on se retrouve par binômes pour bosser certaines parties. Nous avons attendu d’être tous en phase pour commencer à faire des scènes, c’est pour ça qu’il y a eu un certain délai entre notre formation et notre premier concert.

Quelle était votre première scène ?
Avant le Ninkasi, nous avons fait 2 concerts : le premier au Moko, aux côtés de Decay et Céphée Lyra ; le deuxième au Warmaudio, avec Enneade et Nemo. Pour l’anecdote, on avait eu la confirmation de la scène du Ninkasi Kao avant d’avoir pu démarrer les concerts...

D’ailleurs comment vous avez été élu pour accompagner LEPROUS au Ninkasi ?
Lorsque que l’on a su que LEPROUS jouait à Lyon, Julien a contacté leur manager pour savoir s’il était possible de faire leur première partie. Après quelques discussions et de bons arguments, il nous a dit oui. On a été plus qu’heureux d’ouvrir le bal à Lyon et on garde un super souvenir de cette soirée.

Comment voyez-vous l’année 2014 ?
Elle va d’abord être basée sur la recherche du nouveau guitariste. Nous finirons notre EP et partirons en recherche de nouvelles dates un peu partout en France. On a peut-être des contacts pour aller jouer à Marseille, Strasbourg, Clermont, Lille... et pourquoi pas à la Réunion bien sur, dans quelques temps.

Avez-vous d’autres groupes en parallèle ?
Julien a récemment été contacté par le groupe RISING BLOOD pour assurer des dates prochainement, notamment le Headbang Contest en février. Avec Adrien, ils sont également en train de monter un autre projet. Adrien et Guillaume ont de leur côté un groupe d’electro-jazz.

Héloïse, d’où te vient cette voix magique ? As-tu pris des cours de chant ?
Héloïse : Magique ? Wouahou ! Au lycée un ami m’a fait découvrir EPICA. A l’époque, je n’écoutais pas du tout de Metal, c’était une grande découverte. J’ai chanté beaucoup de leurs chansons, en solo, dans ma chambre, un peu cachée (vous voyez la scène ?). Je n’ai jamais pris de cours de chant mais je reprenais les passages que je n’arrivais pas à faire afin de progresser, de gagner des notes dans les aigus etc... C’est donc un travail autodidacte, personnel et qui me passionne encore aujourd’hui. Un jour j’ai posté une annonce sans trop y croire et j’ai atterri dans mon premier groupe avec lequel j’ai fait beaucoup de reprises de NIGHTWISH, trop même, j’étais une peu lassée. J’ai reposté une annonce et j’ai rencontré le groupe de "RéuLyonnais" et là, je suis tombée directement dans la composition du chant et l’écriture.

Vous avez un manager ?
Non.

Le mot de la fin ?
Famine.

Je vous remercie pour cette interview et surtout pour votre superbe prestation sur la scène du Ninkasi qui a charmé la foule. Je vous encourage à finir rapidement votre EP et je vous souhaite de trouver le guitariste qui vous convient.
Merci à toi, à très bientôt !

Video Youtube

Bloodybarbie
09.12.2013

Groupe : Möbius