Recherche

Interview de Otargos

Otargos

Changement de line-up, de label et d’apparence scénique, les Bordelais d’OTARGOS se débarrassent de leur passé Black Metal pour explorer de nouveaux horizons. En résulte "Apex Terror", un nouvel album froid, redoutable et cohérent malgré les nombreux courants empruntés. Le chanteur/guitariste Dagoth nous en dit plus sur cette évolution significative.


Salut Dagoth ! Le groupe vient tout juste de rentrer dans une "nouvelle ère", pourquoi ce changement après tant d’années ? Quel en a été le déclencheur ?
Salut ! Alors pour répondre en toute honnêteté : un mélange de ras le bol de la scène et de la musique Black Metal, et d'envie d'évoluer en tant que musicien. Le milieu et les ambiances "black métal" m’inspiraient de moins en moins et la sensation de tourner en rond commençait à m'envahir. À vrai dire, le changement s'est fait lors de la sortie du précèdent album No God No Satan, qui mettait un point final au chapitre "OTARGOS/religion/black metal".
Je ne parlerai pas de changement mais plutôt d'évolution. Tout c'est fait naturellement, au fil du temps. Je pense que l'abandon du corpse-paint a ce qui a le plus choqué le public, mais pour moi, il avait disparu depuis pas mal de temps. C'est un choix naturel, mais qui devenait vital, à la fois pour l'image du groupe mais aussi pour mon "bien-être" intérieur, si je puis dire. Ce visuel ne me représentait plus. Que certains apprécient ou non, l'important est d'être honnête avec soi-même. J'estime ne plus avoir besoin de tout ce folklore "evil". Musicalement, à présent, je m'oriente vers quelque chose de plus puissant et moderne, exit les trips "suicidal", les influences sont plus portées vers le death, thrash, heavy et indus.

Les départs de votre bassiste XXX et de votre batteur Thyr sont-ils liés à ce changement de cap ?
XXX s'opposait fermement à l'abandon du folklore (corpse-paint et costumes de scène) mais pour des raisons "commerciales"... ça ne me plaisait pas. Possible qu'il en avait marre, mais le fait est qu'il a eu au même moment l'opportunité d'intégrer l’équipe du Hellfest pour un job très prenant et l'envie de passer plus de temps auprès de sa femme. Son départ n'a pas vraiment été une surprise pour moi, j'ai vu venir le truc de très loin !
Pour ce qu'il y est de Thyr... nous nous sommes séparés d'un commun accord. Lui, souhaitait pouvoir s'investir à 100% dans la batterie, surtout dans le "blast-beat" chose qui, pour moi, n'est maintenant absolument plus dans mes objectifs.
Les nouveaux membres, M. Pliszke & John A., sont tous deux de fiers et solides successeurs ! Techniquement et humainement parlant. En 12 ans, nous avons souvent eu des changements de line-up, mais toujours pour le mieux !



Avec Apex Terror, j’ai l’impression que vous avez enfin pu vous dégager du Black Metal pur et dur pour embrasser d’autres styles extrêmes comme l’Industriel et le Death Metal. Le véritable OTARGOS se révèle-t-il enfin ou cela fait-il partie de sa mutation ?
Le registre BM avait trop de barrières musicales, à présent je peux m'exprimer plus amplement ! Ce n'est pas vraiment une mutation, mais une évolution, et surtout une libération. OTARGOS est plus mature que jamais.

Les titres "Fleshless-Deathless" et "Remnant From A Long-Dead Star" me font penser à GOJIRA dans le feeling, est-ce un groupe que vous affectionnez ?
Oui, comme beaucoup d'autres groupes ! On est passé de "me font penser à DARK FUNERAL" il y a dix ans à "me font penser à GOJIRA"... je suis plutôt fier et satisfait d'entendre ça ! La puissance liée à la simplicité et à l'efficacité : voilà ce que j’apprécie dans ce genre de formations. Maintenant, évidemment, loin de nous l’idée de faire du GOJIRA !

OTARGOS a toujours basé ses thématiques sur le Chaos et le Cosmos. Est-ce toujours le cas sur Apex Terror ?
Oui plus que jamais ! À une époque, je mélangeais ces thèmes et inspirations avec la religion pour en exprimer la futilité et la stupidité. Les textes d’Apex Terror tournent principalement autour de la chute de l'humanité et la cosmologie. Tu y trouveras aussi pas mal de références à l'univers de W40K (Le jeu de rôle futuriste Warhammer 40 000, ndlt).

L’artwork magnifique colle parfaitement à l’ambiance froide mais parfois lumineuse de l’album. Qui l’a conçu et comment s’est déroulée sa réalisation ?
Le graphiste s'appelle Dehn Sora. Il a bossé pour pas mal de groupes de différents horizons, notamment LOUDBLAST, ULVER ou BLUT AUS NORD. Nous aimions son style, nous l'avons contacté. Nous lui avons transmis les textes d'Apex Terror et donné quelques mots clefs pour l'orienter. Après ça, il a eu carte blanche. Je suis aussi très fier de son boulot, c'est exactement ce que je souhaitais, du moins ce que j'imaginais pour cet album !



Julien Truchan de BENIGHTED apparait sur le titre "For Terra". Pourquoi lui ?
XXX voulait absolument un "guest" sur l'album. Julien est un mec génial qu'on a souvent croisé, nous souhaitions une grosse voix death donc le choix s'est fait tout seul. Il a de suite accepté bien sur ! Je sais déjà qui participera probablement au prochain album... attendez vous à du changement !

Lors de votre très bonne prestation au Vormela Black Fest de Villeurbanne en février dernier, vous aviez axé la majorité de votre setlist sur le nouvel album qui n’était pas encore sorti. Etait-ce une manière de jauger les nouveaux titres sur scène ?
Oui, c'est une raison pour laquelle on en a joué certains et ils ont été plutôt bien accueillis. Cette tournée avec ANAAL NATHRAKH était aussi une bonne occasion pour nous de dévoiler le nouveau visage d'OTARGOS, afin de donner un avant goût d’Apex Terror. L'image BM nous colle à la peau depuis si longtemps qu'il fallait commencer à annoncer le changement.

Vous avez quitté Season Of Mist pour Listenable Records. Pourquoi n’avez-vous pas sorti ce nouvel album chez Built To Rock, structure indépendante qui s’est occupée de votre dernière sortie, Heretic Live, en 2011 ?
Il semblait évident pour l’évolution du groupe de signer sur un gros label !

Allez-vous retenter l’expérience des clips vidéo qui vous a plutôt réussi pour "Worship Industrialized" et "Cloning The Divine" sur No God No Satan ?
Oui ! Nous sommes justement actuellement en train de tourner un nouveau clip.
Je préfère ne rien dévoiler pour le moment. Nous espérons pouvoir le présenter avant le printemps prochain. Ce sera quelque peu diffèrent mais, une fois de plus, certainement visuellement très intéressant !



Comment se passe la tournée Maleficent Terror avec le groupe italien STIGMHATE ? Avez-vous trouvé assez de dates ?
Cette tournée était prévue en Octobre dernier, mais elle a dû être annulée pour diverses raisons, sans compter le départ de Thyr. Pour être honnête, 50% des dates étaient vraiment intéressantes, mais il nous a fallu prendre une décision.
Nous avons une tournée en Angleterre de bookée pour février 2014, et une en France pour Avril. D’ailleurs je peux t'annoncer que NOEIN nous accompagnera sur ces dates ! (Excellent choix ! ndlt)

As-tu écouté l’excellent premier album de KAUSE 4 KONLIKT, projet de votre ex-bassiste XXX ?
Oui bien sûr ! J'ai déjà eu l'occasion de le remplacer à la basse sur une date où il n’était pas dispo ! Nous allons d'ailleurs tous nous retrouver très bientôt sur scène le 21/12 à Limoges (festival avec entre autre FLESHGOD APOCALYPSE et BLACKRAIN).

Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, bonne continuation et à bientôt sur la route. Un dernier mot pour la fin ?
Merci à toi ! Merci à tous nos fans !

Tankkore
10.12.2013

Groupe : Otargos
Label : Listenable Records