Recherche

Interview de Heavylution

Salut HEAVYLUTION, ce fut un plaisir pour moi et pour le public de vous voir jouer sur scène en première partie de LORDI le 11/12/13 au Fil de Saint Etienne, c’était juste grandiose et je ne m’attendais pas à voir un aussi bon groupe de heavy-metal français. Metalland ne vous connait pas encore bien que vous vous existez depuis 2006 et vous avez déjà deux EP : "Metal Is Our Blood" en 2008 et "The Architect" en 2010. Mais on va vite faire connaissance et passer aux choses sérieuses !


Pouvez-vous nous parler de votre line-up actuel ?
Hello Bloody barbie et Metalland ! Pour commencer merci pour cette interview. Par contre tu commences tout de suite avec une question qui fâche puisque notre line-up est actuellement... incomplet ! Nous fonctionnons avec des bassistes "intérimaires" depuis quelques mois et Benjamin, l’un de nos guitaristes a quitté le groupe après notre dernier concert, le 21 Décembre à Chambéry. Tout le monde est parti en bons termes, et on profite de cette interview pour le remercier encore une fois d’avoir assuré tant que son emploi du temps le lui permettait. Nous sommes en passe de trouver de nouveaux musiciens pour avoir une formation stable à long terme. Laurent, le batteur et Paul, le chanteur, sont là depuis les débuts du groupe, Olivier le guitariste soliste est dans HEAVYLUTION depuis 4 ans maintenant. Nous cherchons donc un bassiste et un deuxième guitariste.

Comment vous vous êtes rencontrés ?
Le groupe s’est formé lors de le rencontre de Paul et Franck (ancien guitariste) dans un groupe de reprises rock/Hard-rock, en 2005. A l’époque Paul était également guitariste et partageait les mêmes influences que Franck c’est pourquoi ils ont décidé de s’orienter vers un registre heavy-metal en reprenant notamment du IRON MAIDEN, METALLICA, HAMMERFALL etc... Comme le reste du groupe n’était pas intéressé pour évoluer en ce sens, ils ont trouvé un bassiste (Alexis) et un batteur (Pikouz) pour compléter la formation. Il se trouve que Pikouz a eu du mal à suivre au bout de quelques temps, et nous a présenté lui-même son remplaçant ! C’est donc quand Laurent est arrivé en 2006 que l’on peut dire que la formation s’est complétée. Peu de temps après Paul a pris le micro (guitare + chant donc) et nous avons pu attaquer les compos de manière concrète. Après avoir fonctionné 4 ans dans cette formation, nous avons recruté un autre guitariste pour séparer le rôle du chanteur et celui de guitariste afin de se donner plus de possibilité dans les compos et sur scène. C’est à ce moment là que nous avons recruté Olivier, le guitariste soliste actuel.

J’ai cru ressentir la forte influence d’IRON MAIDEN et j’avoue que le voix de Paul ressemble beaucoup à celle de Bruce quand il a chanté la reprise de "Aces High", est-ce de là que vous avez opté pour le heavy-metal pour vos compositions?
Comme tu as pu le constater, le heavy est effectivement à l’origine du groupe, IRON MAIDEN faisait partie des groupes phares dans les influences des guitaristes. Si j’ai bien compris le sens de la question, ce n'est pas parce que Paul opérait dans un registre Heavy-Dickinsonnien que nous avons décidé de faire du heavy. Tout simplement car il n’arrivait pas à chanter du Maiden à ses début haha ! Non le chant a été développé dans cette direction, parce que nous faisions du heavy et non l’inverse, c’est donc bien les guitares qui ont donné le ton dans un premier temps.

Comment étaient vos débuts ? Avez-vous commencé par des reprises (entre votre formation et votre premier EP) ?
Nous avons attaqué en 2005 par quelques reprises pour nous faire la main, avec des classiques hard-heavy (AC/DC, METALLICA, TRUST, HAMMERFALL, JUDAS PRIEST, IRON MAIDEN...), mais on s’est rapidement orienté vers la compo dès que nous avons complété le line-up avec Laurent, notre batteur actuel. Nous avons d’emblée monté un set de compos et d’une ou deux reprises dans l’optique de faire des concerts. Le premier eut lieu en septembre 2007 au Thunderbird à Saint-Etienne (les Stéphanois ont mis le gros bordel du début à la fin...) puis on a remis ça sur Saint-Etienne et les villes alentours. Comme ça démarrait plutôt bien, nous avons décidé d’enregistrer notre premier CD 5 titres Metal Is Our Blood pendant l’été 2008.

Est-ce que c’était la première fois que vous ouvriez le bal pour un grand groupe comme LORDI ? et comment cela est arrivé d’ailleurs ?
Non ce n’est pas la première fois, mais il faut bien avouer que ça ne nous arrive pas toutes les semaines ! Nous avons par le passé fait la première partie de PAUL DI ANNP aux Abattoirs de Bourgoin-Jailleux, mais également LONEWOLF et WIZARD. LORDI étaient censés avoir une première partie qui les suivrait sur la tournée. Il a du y avoir une merde une semaine avant puisque la prog’ nous a appelés pour nous proposer la première partie ! Concrètement on ne sait même pas précisément pourquoi la première partie a été annulée, et je vais te dire très franchement qu’on a pas eu le temps de se poser la question ! Un coup de fil, une répète de mise au point et en scène !

J’ai vu que vous avez fait un concert à Lyon, combien de concerts avez-vous fait au total et où ?
Exact, nous avons même joué au moins 4 fois à Lyon, au Lyon’s Hall, et dans des bars (Metal Café, le Moko). Depuis notre formation nous avons fait une quarantaine de concerts, essentiellement sur la région. Il y a des villes où nous jouons régulièrement. A Saint-Etienne et dans ses environs évidemment, mais également à Lyon, et à Chambéry ou nous sommes retournés le 21 Décembre dernier. Sinon on est aussi passés par Bourgoin-Jailleux, Morestel, Seyssuel, Grenoble, Mâcon, Dijon, Marseille...

Comptez-vous sortir un album ? Si oui quand ?
Oui on travaille dessus actuellement. Nous n’avons pas de date de sortie précise pour la simple et bonne raison que les concerts de fin d’année, dont celui de LORDI, nous ont pas mal retardés à ce niveau. L’essentiel des prises est terminé, à l’exception des solos. Si on rajoute les délais pour l’artwork, le mastering, la recherche de label etc... nous pouvons espérer quelque chose au printemps, mais plutôt à la fin qu’au début :)

Avez-vous un manager ou un label ?
Nous fonctionnons en totale auto-prod pour l’instant. Nous cherchons nous-mêmes nos concerts dans 95% des cas, et finançons nos enregistrements. Nous allons chercher un label pour finaliser notre premier album, mais nous ne savons absolument pas à l’heure actuelle ce qu’il en sera : le choix est énorme et les possibilités de partenariats diverses en fonction des labels. Le but est de trouver un partenaire qui puisse nous filer un coup de pouce en promo et évidemment en distribution, mais il ne faut pas se leurrer : l’avenir du groupe dépendra uniquement de notre motivation, de nos décisions et de notre capacité à continuer à grandir. On pourrait même dire que nous préférerions continuer de fonctionner comme cela le plus longtemps possible. HEAVYLUTION est notre barque, on lui donnera notre cap, et peu importe si on ne remplit pas les stades, car pour l’instant chaque personne qui chante nos paroles en concert et qui repart avec le sourire est une récompense directe envers notre implication.

J’ai vu que vous participez au Headbang Contest, est-ce la première fois ?
Comme nous avons des soucis de line-up nous allons malheureusement devoir annuler notre participation au Headbang Contest. Donc ça ne sera malheureusement pas la première fois que nous y participerons... En revanche il me semble que c’est la première fois que nous annulons un concert et crois-nous, ça n’a pas été une décision facile. On souhaite démarrer l’année sur de bonnes bases et ne pas se lancer dans un tremplin avec un pied cassé.

Comment trouvez-vous la composition en heavy metal?
On branche les guitares, ça crache, on branche les micro ça crache. Le batteur cogne, trop fort évidemment, tout le monde s’engueule et on recommence. Non les compos proviennent de riffs de guitare généralement, et après on structure tout avec le bon vieux Guitar Pro histoire de donner des idées de lignes de batteries. Ca permet de structurer l’ensemble et Paul finit par poser.

Quel est le thème de vos EP ? De vos morceaux généralement ?
Le premier EP Metal is Our Blood parle de thèmes divers, ça va du bon vieux "Warrior" axé sur le cliché guerrier cher au heavy, à des satyres du système comme "Fear Is Gonna Lead Us" pour finir sur un "Metal Is Our Blood" fédérateur parlant tout simplement... du Metal !

L’EP The Architect développe le point de vue de quelqu’un qui découvre les "théories du complot", pour remettre en question sa vision du monde, du système dans lequel il vit, et par extension la façon de diriger sa vie. Un morceau comme "The All Seeing Eyes" présente par exemple quelles pourraient être les stratégies utilisées par les médias pour garder une population sous contrôle : par exemple stimuler ses émotions en permanence avec des infos choquantes (quel intérêt de montrer des images choquantes de guerre à une heure de repas ?), ou inutiles (merci Nabila), en particulier pour amener les gens à se diviser et donc à perdre de vue tout débat constructif. L’actualité illustre cela tous les jours, mais il n’advient qu’à nous d'adhérer à cette idée ou non. Et quel qu’en soit le choix, on est pas plus con qu’un autre, contrairement à ce que nous fera croire notre écran de télé. C’est une question de choix, du moment qu’on se pose la question. Tout ça est assez proche de la philo de Matrix, et des utopies type 1984. On est bien branchés sur les utopies finalement. Mais de manière générale, on finit toujours par une note positive, alors que les thèmes abordés semblent souvent catastrophiques. Ca a du bon de spéculer sur le devenir du système ou de l’être humain, mais il faut en tirer quelque chose de constructif. Il ne tient qu’à nous de concrétiser ce en quoi l’on croit mais c’est certain qu’en s’insultant les uns les autres et en attendant que la télévision nous informe que le monde va s’effondrer on a peu de chances de se réinventer. Et pourtant on peut toujours, mais ça, ça sera plutôt le thème de l’album...

Quels étaient vos ressentis sur scène le 11/12 dernier ?
C’était énorme tout simplement ! Une salle de cette taille presque remplie, ça porte vraiment... On était réellement en conditions professionnelles, et ça nous a motivés pour remuer cette satanée fosse plus que jamais ! Le public a répondu, alors qu’à priori il n’était pas forcément là pour nous. Merci à vous tous bande de cinglés !

Paul, d'où vient tu cette voix qui tient bien dans les aigus, c’est dans tes gênes ou tu chantais aussi sous la douche?
Pour être honnête quand je me suis mis à la musique je n’aurais jamais pensé que je deviendrais finalement chanteur dans un groupe. J’ai démarré par la guitare et comme cela a été signalé plus haut, j’ai pris le micro en plus de la guitare pour compléter la formation. J’ai rapidement pris des cours de chant, et je dois avouer quand sans cela je ne serais pas parvenu à chanter ce que je souhaite. Ce rôle m’a très vite accroché, je me suis mis à chanter pour le fun en écoutant du IRON MAIDEN, EDGUY, ANGRA etc... ce qui explique mon goût pour les lignes de chant aigues ! A l’époque ou j’avais encore la guitare dans HEAVYLUTION (2006 – début 2010), je faisais en parallèle des répètes avec un Tribute de Maiden dans lequel je chantais sans guitare du Maiden pendant 2 ou 3 heures d’affilé. J’ai beaucoup progressé pendant cette période et ça m’a beaucoup servi pour HEAVYLUTION. Ce n’est pas un hasard si nous avons finalement recruté Olivier pour me remplacer à la guitare un peu plus tard, quand je commençais à avoir du mal à assurer les deux rôles en même temps.

Cela fait maintenant 6 ans que je prends des cours, de manière plus ou moins régulière car c’est un style assez exigeant techniquement, et je prends ça à la fois comme une passion et un challenge. En tout cas merci pour le compliment et la comparaison avec Dickinson !

Qu’est-ce qui vous empêche de plus vous dévoiler encore plus au public français ?
La sortie de notre premier album ! Concrètement il ne tient qu’à nous de continuer à nous bouger pour trouver des concerts pour nous faire connaître et élargir notre public. Peut-être qu’il nous faudrait quelqu’un qui s’occuperait de notre comm’ de sorte à améliorer notre visibilité sur le net. L’auto-prod a ses limites : quand on fait tout il y a un moment où on aimerait se dédoubler pour en faire encore plus. Mais en soi, la seule chose qu’il nous manque pour l’instant, c’est un véritable premier album, qui nous permettra de démarcher des partenaires pros.

Quels sont vos projets pour l’année à venir?
S’occuper de la sortie de l’album et... trouver les zicos qu’il nous manque pour pouvoir reprendre les concerts!! Partager la scène avec les groupes Français qui sont dans notre créneau et avec lesquels nous avons noué des liens lors des échanges, FIRE WIZZARD, ELVENSTORM, BLACK LOAD, RESTFUL, HOLY ROS, WHISKY OF BLOOD, ELECTRIC SHOCK, DEPTHS OF MADNESS, NOW OR NEVER... et tant d’autres !

Merci Bloody Barbie, Metal is our blood!

Bloodybarbie
15.01.2014

Groupe : Heavylution