Recherche

Interview de Aephanemer

Aephanemer

Bonjour monsieur Martin (AEPHANEMER). Après avoir réussi ton examen oral sur metalland suite à la sortie de ton premier EP Know Thyself, un projet solo, on passe maintenant à l'épreuve écrite. Tu as 30 minutes pour répondre aux questions !

Parlons un peu de ton projet solo si mystérieux et intriguant, pourquoi avoir choisi de monter ce projet tout seul ? Penses-tu former un véritable groupe dans l’avenir ?
Créer un projet solo n’a en réalité pas été une décision calculée à l’avance. Composer des morceaux est ma passion depuis des années, et AEPHANEMER est né avec le besoin que j’ai ressenti d’utiliser la composition à un autre niveau : plus uniquement pour créer de belles choses, mais également pour m’exprimer. Aujourd’hui je cherche en effet à former un groupe entier afin de pouvoir organiser des concerts sur Toulouse (pour commencer !) et plus généralement de porter le projet à un plus haut niveau. Je suis justement en période de recrutement de musiciens !

Le nom de ta formation ne figure dans aucun dictionnaire me semble-t-il, d’où vient-il et que veut-il dire ?
Aephanemer est un mot inventé par la contraction des mots "éphémère" et "fanée". Ces deux mots caractérisent la saison de l’automne, que j’aime beaucoup. A vrai dire, l’automne est la seule période de l’année durant laquelle je me sens vraiment chez moi. Le concept même de l’automne est assez cool : une dernière étincelle de vie bien rouge avant l’hiver. Une sorte de baroud d’honneur. Badass, non ?

Quelle est cette affection particulière que tu portes à ta mascotte, le loup ?
Le thème principal de Know Thyself est la connaissance de soi, et dans cet EP j’ai voulu parler de l’identité brute d’une personne, qui représente ce qu’elle désire vraiment et qui elle serait amenée à devenir si elle n’était pas étouffée par un nombre incalculable de normes sociales et d’influences provenant d’à peu près tout le monde. Lorsque j’ai cherché un symbole pour cette identité brute, j’ai pensé rapidement au loup. Dans l’imaginaire collectif, le loup est souvent associé à la liberté et à la détermination, et donc correspondait bien au message que je voulais exprimer : la volonté de vivre la vie qu’on désire réellement et de suivre la voie qu’on a choisie, même si celle-ci n’est pas aussi joliment pavée que celle qu’on s’apprête à quitter.

Pourquoi avoir opté pour un EP sans chant ? Serais-tu un si mauvais chanteur ?
Je pense qu’écrire des paroles et savoir les chanter correctement demande vraiment un talent particulier. C’est exactement comme la composition instrumentale, ce n’est pas quelque chose qu’on peut improviser du jour au lendemain pour dépanner, il faut avoir un état d’esprit particulier. Personnellement je suis incapable d’écrire une ligne de chant qui dépasse trois mots, donc je me suis dit que ce serait mieux de me concentrer sur ce que je sais faire de mieux ! Pour la suite, j’aimerais cependant m’associer à quelqu’un qui saura compléter cet aspect de ma musique, car je pense qu’avec du travail et une bonne alchimie le résultat pourrait être vraiment sympa.

J’aimerais en savoir plus sur comment tu as procédé pour composer et enregistrer ton album ? Est-ce que tu joues tous les instruments ou es-tu spécialisé dans un seul en particulier ?
Je suis principalement un guitariste et donc les guitares sont les seuls instruments que j’ai joués à 100%. J’ai également joué une partie des claviers moi-même, mais la majorité sont programmés et joués par des instruments virtuels que j’ai configurés avec le son que je souhaitais, tout comme la basse et la batterie. Les parties guitare ont été enregistrées chez moi à l’aide d’un petit POD Studio GX et le tout a été mixé par Maciej Dawidek au sein du "Nova Studio" en Pologne. Je dois avouer que je suis très fier du résultat, j’ai reçu beaucoup de retours positifs sur la production de l’EP et cela m’a conforté dans mon idée que les efforts soutenus peuvent compenser l’absence de gros matos, dans une certaine mesure bien sûr.

Combien de temps t’a pris la composition et l’enregistrement de cet EP ?
J’ai commencé à composer les morceaux de Know Thyself en Février 2013 et le dernier morceau a été publié en Octobre 2013 sur ma chaîne Youtube.
Cela fait donc huit mois de composition et d’enregistrement.

Je te laisse la liberté de t’exprimer concernant le magnifique tableau d’art que nous a fait Niklas Sundin (DARK TRANQUILLITY). Quelle est sa signification ?
J’adore l’artwork que Niklas a créé pour cet EP, c’est vraiment exactement ce que je voulais. Ce que j’attendais du point de vue de la pochette de l’EP, c’était qu’elle illustre le conflit entre l’identité réelle d’une personne et le masque qu’elle porte au quotidien, et cette illustration est bourrée d’éléments qui expriment ce message. Et puis au-delà de ça, je trouve vraiment que le dessin en jette. Supposons que je sois quelqu’un qui n’aime pas tellement réfléchir, je peux quand même aimer la pochette : ça compte aussi !

Comment es-tu parvenu à collaborer avec Niklas Sundin de DARK TRANQUILLITY pour le design de ta pochette ?
Je connaissais Niklas Sundin de nom depuis longtemps étant donné que j’adore DARK TRANQUILLITY, mais je n’ai appris qu’il était designer que le jour où un ami d’un groupe de death mélodique grec m’a raconté que son projet d’illustration d’album avait été refusé par Niklas, qui était overbooké. Suite à ça je me suis renseigné sur les travaux de Niklas au sein de son entreprise de design et j’ai vu qu’il illustrait surtout de gros groupes (ARCH ENEMY, DARK TRANQUILLITY, ELUVEITIE) mais que de temps en temps il acceptait le projet d’un petit groupe. J’ai donc décidé de tenter le coup, j’ai pris deux jours pour préparer un mail présentant mon projet de la façon la plus sexy possible, j’y ai inclus un lien vers la vidéo de mon morceau "Who You Really Are", et je l’ai envoyé. Le lendemain, Niklas me répondait en me disant qu’il avait apprécié ma musique et mes idées, et qu’il voulait prendre en charge le projet d’illustration de l’EP ! Travailler avec lui a été très agréable, il a fait preuve d’une grande force de proposition et nous avons plus ou moins la même façon de nous exprimer, donc notre collaboration a été très fluide.

Quelles sont tes groupes préférés ? Tes Influences ?
Bien sûr j’adore les gros groupes de Death Mélodique comme IN FLAMES, DARK TRANQUILLITY, INSOMNIUM, BE’LAKOR et tout ça, mais je reste assez ouvert aux autres genres de Metal et même à d’autres genres musicaux. Pour donner un exemple, durant la composition de "Who You Really Are" j’étais très inspiré par DARK TRANQUILLITY, par WIDEK et... par l’ancien orchestre de l’armée rouge !

Comment as-tu découvert le metal ? Les premiers groupes que tu as écoutés qui t'ont marqué ?
J'ai découvert le Metal à 13 ans environ, ma sœur écoutait du SYSTEM OF A DOWN et je m'y suis mis assez rapidement. Pendant deux ans je n'ai écouté que ça, donc on peut dire que c'est un groupe qui a compté dans mon parcours ! J'ai ensuite découvert le Death Mélodique ainsi que plein d'autres genres sur un CD compilation prêté par un ami. Ce CD contenait entre autres "Death Walked the Earth" d'INSOMNIUM, un petit groupe Finlandais qui venait de sortir son deuxième album. J'ai tout de suite adoré !

A quel âge as-tu commencé la guitare ? Quelle était ta première? L’actuelle ?
J'ai commencé la guitare à 16 ans en recevant à noël une Cort X2 bleue. Je la voulais noire pour faire badass mais le vendeur m'a dit que la commande prendrait au moins un mois et j'étais bien trop pressé pour attendre ! C'était une petite guitare sympa pour débuter, même si après trois mois j'avais remplacé les micros et 75% de l'électronique lors de tentatives infructueuses pour obtenir le son studio d'AMON AMARTH sur mon petit 15W Noname. Aujourd'hui je joue exclusivement sur ma Jackson Warrior, que ce soit pour les lead ou les rythmiques ! J'adore cette guitare, j'en ai essayé beaucoup avant de me décider et c'est la seule sur laquelle je me suis senti instantanément à l'aise. Mon seul souhait aujourd'hui serait de me procurer une Jackson Warrior totalement customisée, et unique ! Ça, ce serait le rêve !

Quels sont tes projets pour 2014 ?
Dans l’ordre : le recrutement d’un groupe au complet, l’organisation de concerts à Toulouse puis ailleurs en France, et la composition d’un premier album longue-durée qui devrait sortir en 2015. Est également prévue cet été la sortie d’un premier EP pour un side-project qui n’est pas du Death Mélodique !

Ta citation préférée ?
"A chaque fois que vous pensez que vous pouvez ou que vous ne pouvez pas, vous avez raison." – Henry Ford

Je te remercie Nif et je te souhaite un bel avenir. Les résultats de tes preuves se verront gratifiés avec le temps. Bonne continuation !

Bloodybarbie
24.04.2014

Groupe : Aephanemer
Label : Autoproduction