Recherche

System Of A Down - Halle Tony Garnier (14.04.2015)

System Of A Down - Halle Tony Garnier

Il n’y a pas à dire, SYSTEM OF A DOWN reste une institution pour tout jeune ayant été adolescent au début des années 2000, que l’on ait écouté, que l’on écoute encore ou que l’on n’écoute pas de Metal. Au même titre qu’un LIMP BIZKIT, mais avec une aura beaucoup plus prestigieuse, les quatre américains d’origine arménienne ont survolé la vague Nu-Metal de l’époque avec une conscience politique plus qu’affirmée - loin des problèmes d’ados habituels - et un son unique totalement inédit. Il était donc prédit qu’une reformation digne de ce nom (pas juste quelques concerts donnés à droite et à gauche comme il y a quelques années), couplée au fait que cette date lyonnaise soit la seule en France, pour que ce concert sonne comme l’événement nostalgie (pas la radio, non) de tous les jeunes trentenaires de France. Ajoutez à cela que le 14 avril 2015 qui correspond au centième anniversaire du génocide arménien, date fort symbolique pour le groupe, donne à ce Wake Up The Souls Tour une valeur de tournée d’exception.


Aucune première partie ce soir, SYSTEM OF A DOWN est le possesseur intégral d’une Halle Tony Garnier remplie comme un œuf de Pâques. Après une longue attente, les lumières s’éteignent enfin et les deux écrans géants s’allument laissant voir le logo du groupe puis "Wake Up The Souls Part 1" ainsi que le premier court-métrage d’animation de quelques minutes sur l’histoire du génocide arménien. Moment fort rapidement suivi par l’arrivée du groupe sur scène et du titre "Holy Mountains" où toute la salle, maintenant réceptive à la moindre note jouée par le combo, chante à gorge déployée la mélodie mélancolique qui introduit le morceau. Le son est encore un peu faible au niveau des basses, mais de qualité supérieure pour la salle. Les hostilités démarrent véritablement sur les premières mesures virulentes d’un "Jet Pilot"» bien agressif se complétant avec un bout de "Suite-Pee" et l’écrasant "Prison Song". Voilà, on y est, SOAD est dans la place avec sa puissance de frappe, son sens aigu de la mélodie et ses frasques sonores. Serj Tankian, cheveux courts comme à la première époque, n’a pas pris une ride ni perdu sa magnifique voix claire, il force juste un peu moins sur ses parties hurlées ; Daron Malakian, chapoté, seul maître du riff chez SOAD et toujours aussi classe dans son jeu de guitare ; Shavo Odajian, habillé comme en 2000 avec son t-shirt ultra large et son short treillis, a gardé la pêche des premières heures en faisant groover sa basse tandis que le discret John Dolmayan, qui a pris des bras, exécute parfaitement les plans de batterie épileptiques de son groupe.

Divisé en trois parties, le concert de SOAD va permettre au public de replonger dans les cinq albums du groupe US avec une légère mise en avant de l’album culte Toxicity. Pour ma part, je suis un inconditionnel des 3 premiers opus de la formation, ayant été quelque peu déçu par le doublé Hypnotize / Mezmerize. La première partie du show est certainement la plus violente, avec une majorité de titres percutants tels "I-E-A-I-A-I-O", "Bubbles", "CUBErt", "Needles" et "Deer Dance" ponctué de morceaux plus nuancés et dansants ("B.Y.O.B." et "Radio/Video") et de chansons calmes ("Aerials" magnifique et repris en chœur, "Hypnotize"). Une mise en bouche radicale et jouissive montrant l’étendue du travail de composition et toute la panoplie émotionnelle que peut dégager SYSTEM OF A DOWN.

La seconde partie, toujours introduite par une court-métrage d’animation historique, fait la part belle aux ballades et titres mélancoliques du quatuor comme le tube "Lonely Day" et les poignants "Question!", "Lost In Hollywood" et "Spiders". De vrais moments d’émotion ou toute la salle n’hésite pas à chanter haut et fort avec Serj et Daron entre les incartades plus musclées que sont "Psycho", "Bounce", le hit planétaire "Chop Suey!" et un "Mr Jack" allongé pour l’occasion et annonçant la troisième et dernière partie de ce Wake Up The Souls.

Après un ultime court-métrage contestataire (notamment sur le régime turc), le quatuor réapparait sur scène pour un dernier uppercut sonore sous forme de brûlots tonitruants. La fosse est véritablement bouillonnante et enchaîne les pogos et circle-pit sur "Science", "War?" et "Cigaro" avant le duo final : le hit en puissance "Toxicity" et l’OVNI musical "Sugar". Un pur moment de bonheur passé à suer dans la fosse complètement électrique. De plus, SOAD nous a gratifié de quelques petites surprises tout au long du concert comme le titre "Marmalade", morceau inédit de l’époque System Of A Down, la reprise de DIRE STRAITS "Sultans Of Swing" et celle d’un air traditionnel arménien (je suppose) "Sartarabad". De même, Daron Malakian a esquissé quelques incartades guitaristiques entre deux morceaux tout en effectuant des rotations et des pas de danse.


En résumé, la venue de SYSTEM OF A DOWN à Lyon s’est avérée être un événement exceptionnel et symbolique pour toute la diaspora arménienne très présente dans la région. D’une part parce que le groupe lui-même semble avoir retrouvé la passion d’être ensemble, que l’énergie est intacte et que la bonne humeur règne sur scène (les mimiques de Serj lors de certaines frasques vocales) malgré les sujets graves abordés. D’autre part, parce que le quatuor nous a gratifié de plus de 2 heures de show avec pas loin de 40 titres joués ce soir et qu’un concert de SOAD aujourd’hui (on verra dans l’avenir) est un événement rare à ne pas manquer.

Setlist :

Wake Up the Souls - Part 1
01 - Holy Mountains
02 - Jet Pilot
03 - Suite-Pee (Incomplète)
04 - Prison Song
05 - U-Fig
06 - Aerials
07 - Soldier Side - Intro
08 - B.Y.O.B.
09 - I-E-A-I-A-I-O
10 - Radio/Video
11 - Bubbles
12 - CUBErt
13 - Hypnotize
14 - Dreaming (breakdown du milieu seulement)
15 - Needles
16 - Deer Dance

Wake Up the Souls - Part 2
17 - P.L.U.C.K.
18 - Sartarabad ([air traditionel] cover)
19 - Psycho
20 - Chop Suey!
21 - Lonely Day
22 - Question!
23 - Bounce
24 - Kill Rock 'n Roll
25 - Marmalade
26 - Lost in Hollywood
27 - Spiders
28 - Mr. Jack

Wake Up the Souls - Part 3
29 - Science
30 - Chic 'N' Stu
31 - War?
32 - Arto
33 - Cigaro
34 - Sultans of Swing (DIRE STRAITS cover)
35 - Toxicity
36 - Sugar

Tankkore
20.04.2015

Evènement : System Of A Down
Libellé : Halle Tony Garnier
Photos : 0